Boyakodah

Spectacle avec danseurs, et musiciens sur scène.
Durée : 1h10

Regards croisés, rythmes soutenus ou maîtrisés, corps qui fourmillent çà et là, BOYAKODAH (qui signifie bonheur en guéré, langue de l'ouest de la Côte d'Ivoire) est un véritable hymne à la vie. Georges Momboye en explore toutes les facettes associant aux talents de ces interprètes, outre la lumière presque charnelle irradiant les corps en mouvement, deux objets : le mortier et le pilon, symboles sexués de la complémentarité, de la procréation, de la force et de l'harmonie.

Un spectacle qui cherche le point d'équilibre entre corps et âme, entre rythme et silence, pour évoquer l'aspiration ultime et absolue de l'homme au bonheur, et au plaisir.

Il est l'un, sinon le meilleur représentant de ce que l'on pourrait appeler une danse fusion. A mi chemin entre la danse africaine et la danse contemporaine, le chorégraphe ivoirien Georges Momboye a su réunir le meilleur de l'une et de l'autre. Ses spectacles sont une ode à l'énergie créatrice des corps et au rythme universel de la danse...
Zurban

Quelle est belle l'Afrique, généreuse et humaine, sans complexe, en parfait accord avec ses traditions et mordant joyeusement et à pleine dent dans la modernité. ... la danse africaine d'aujourd'hui possède cette fraîcheur tonique après laquelle courent tant de chorégraphes occidentaux et Georges Momboye nous en donnait l'éclatante démonstration sur le plateau du Campo Santo.
L'indépendant

Créé au théâtre Romain Rolland de Villejuif
co production : théâtre Romain Rolland de Villejuif, Centre culturel des bords de marne, Le Perreux, Avec l'aide à la création chorégraphique du conseil Général du Val de marne, co réalisation : Théâtre Silvia Monfort, Ville de Paris avec l'aide à la diffusion de la Biennale nationale de danse du Val du marne, et de la SPEDIDAM.