Biographie

Kouibly - Abidjan- New York - Paris
Itinéraire d'une formation


Chorégraphe d’origine ivoirienne, Georges Momboye initié à la danse africaine depuis sa plus tendre enfance, puis à la danse jazz, classique et contemporaine, explore toutes les techniques et toutes les facettes de son art.

Dès l’âge de 13 ans il donne des cours de danse africaine à Abidjan. Sa curiosité, sa passion et son souci de perfection l’amènent à enrichir sa formation auprès de grands chorégraphes tels que Alvin Ailey, Brigitte Matenzi, Rick Odums et Gisèle Houri.

Village-Abidjan-fin

De son village natal à Abidjan

Georges Momboye se forme aux danses, musiques et chants traditionnels de Côte d’Ivoire ainsi qu’à la comédie. Lauréats de concours dans les villages de toute la région, il poursuit sa formation à Abidjan au sein de groupe de quartiers en danse traditionnelle et danse de rue puis à l’école de danse d’Abidjan où il appréhende le jazz et la danse classique. C’est ainsi qu’il rencontre un danseur américain de la compagnie Alvin Ailey.


D’Abidjan à New York

C’est au sein de la prestigieuse école d’Alvin Ailey à New York que Georges Momboye entame un cursus en danse jazz, contemporain et classique. Il séjournera plusieurs mois aux Etats-Unis avant de s’envoler pour la France.

Abidjan-New-York-fin

US-France-fin

Des Etats-Unis à la France

Il séjourne dans le sud ouest de la France où il continue de se former à toutes les formes d’expression, notamment avec Rick Odums.
Ses qualités et sa passion pour la danse lui permettent de progresser très vite et d’entamer une carrière de danseur.


Son parcours de danseur

Georges Momboye intègre le ballet national de Côte d’Ivoire. Il entame alors une tournée nationale et internationale en Afrique.


Choregraphe-fin

A Abidjan, l’UNESCO, à l’occasion d’un congrès présidé par Francisco Mayor, à la Fondation Houphouet Boigny, lui commande sa première grande chorégraphie " La paix " qui réunit sur scène 50 danseurs.

Poursuivi par l’idée de repousser sans cesse ses limites, Georges Momboye ne tarde pas à séduire le public comme les professionnels qui lui reconnaissent un talent indéniable.


Il fait l’effet d’une bombe au sein de ses danseurs : plastique impeccable, technique hors pair, générosité ad hoc. Son jeu de jambes sec, son torse et ses bras souples, sa précision jusque dans les séquences lancées à plein régime magnétisent.
Le Monde


Remarqué par Roland Petit qui souhaite l’engager, il préfèrera poursuivre sa carrière de danseur au sein de diverses compagnies de danse pour finalement fonder en 1992 sa Compagnie, en France, qui comporte une cinquantaine d’artistes, danseurs et musiciens tous issus des grands ballets africains ou de compagnies contemporaines européenne.

Georges Momboye impulse à ses danseurs la même volonté de se dépasser, une recherche qui puise son inspiration dans la danse africaine, pour élaborer un langage chorégraphique contemporain.

Il s'impose un style, un nouveau souffle à la créativité africaine.